décembre 2, 2020

SNPM

Service National pour la Pastorale des Migrants

Migration disséquée au premier semestre 2016

Sur le nombre total d’immigrants par pays de naissance au premier semestre 2016, près de 25% étaient liés à l’asile, 35% sont nés dans un autre pays de l’UE. Trente pour cent sont nés en dehors de l’UE et ne sont pas liés à l’asile et 13 pour cent sont nés aux Pays-Bas.
Par origine, 45% des immigrants n’étaient pas occidentaux et 45% occidentaux. Dix pour cent étaient des Néerlandais natifs.

Cela ressort clairement des chiffres provisoires de Statistics Netherlands que Statistics Netherlands a publiés cette semaine.
17:15 a ajouté les pays musulmans juste au-dessus des conclusions.

Migration par pays de naissance
Le premier tableau montre que l’immigration totale a atteint près de 100 000 personnes, soit 16 000 de plus que l’an dernier.

Cette augmentation est due à une augmentation des migrations d’asile pour environ 10 000 personnes. Il s’agit des demandeurs d’asile qui ont reçu un permis de séjour, des voyageurs familiaux et d’un groupe de demandeurs d’asile qui sont sous la procédure depuis plus de six mois et qui peuvent ensuite être inscrits au registre de la population. *) La migration d’asile totale au cours des six premiers mois était proche de 23 000, ce qui fait de la migration d’asile près du quart de l’immigration totale. L’émigration des personnes des pays d’asile est (encore) faible. La Syrie, par exemple, n’est pas immédiatement un pays vers lequel retourner. Historiquement, un tiers des migrants en quête d’asile repartent après une courte ou une longue période. L’émigration d’asile s’élève désormais à plus de 2 000, ce qui donne 20 000 immigrants nets d’asile. Les migrants en asile représentent plus de la moitié du solde migratoire de 40 400 personnes nées à l’étranger.

En provenance des autres pays de l’UE, 34 600 personnes (40% des immigrants nés à l’étranger) et 23 400 (plus de 50%)
migré par origine.

Le deuxième tableau porte sur l’origine: néerlandais natif et première et deuxième génération d’origine étrangère. En plus de la grande majorité des Néerlandais natifs, le pays de naissance aux Pays-Bas fournit également tout le monde de la deuxième génération. Une petite proportion des personnes nées à l’étranger sont de nationalité néerlandaise. Après tout, la définition du néerlandais natif est que les deux parents sont nés aux Pays-Bas. Ensuite, vous pouvez avoir un enfant natif à l’étranger. Cet enfant – peut-être déjà 100 ans – peut alors immigrer aux Pays-Bas. Officiellement en tant que natif. En 2014, cela représentait environ 2 000 immigrants néerlandais d’origine étrangère tout au long de l’année.

Au total, 10 000 autochtones ont immigré et plus de 12 000 ont émigré. Le net a «perdu» les Pays-Bas à près de 2 300 autochtones.

J’ai déjà dit que le pays de naissance a également la deuxième génération d’origine étrangère. Ce groupe n’est pas insignifiant. Depuis plusieurs années, ce réseau est un groupe d’émigrants plus important que le néerlandais natif! C’est également le cas au cours de ces six premiers mois, bien que l’immigration nette de deuxième génération soit tombée considérablement de -4 200 à -2 600 en raison d’une émigration bien moindre. Je n’ai pas d’explication immédiate à cela.

Les chiffres des non-occidentaux ont fortement augmenté: il y avait 32.621 immigrants l’année dernière, cette année il a augmenté de 12.000 à près de 45.000. Une augmentation de 38%! Bien sûr, cette augmentation est largement due aux demandeurs d’asile. L’émigration a diminué de 2 200. La majorité peut être due à moins d’émigrants de deuxième génération.
Au total, le solde migratoire non occidental a bien sûr considérablement augmenté: de 11 000 à plus de 25 000, soit une augmentation de 131%.

Dans les pays d’origine occidentale, nous observons également une augmentation de 11% de l’immigration, mais même dans ce cas, les pays occidentaux sont encore légèrement inférieurs à ceux des pays non occidentaux au cours de ce premier semestre, une situation qui s’est produite pour la dernière fois en 2004, mais l’immigration a été plus petite toute l’année que maintenant dans six mois.
L’émigration occidentale n’a que légèrement augmenté, ce qui signifie que le solde migratoire a augmenté de près de moitié, passant de plus de 8 000 à 12 000.
Futur:

De nombreux demandeurs d’asile devaient encore prendre une décision et ensuite vous avez toujours la tragédie. On estime que 75% des 43 000 demandeurs d’asile de l’année dernière recevraient un permis de séjour, ce qui comprend le voyage de retour des ex-demandeurs d’asile, qui représenterait 58 000 immigrants. Cela montre clairement que nous pouvons encore nous attendre à une forte immigration d’immigrants, même si le nombre de nouveaux demandeurs d’asile cette année est faible par rapport à l’année dernière.

Ensuite, vous devez également faire face à un effet saisonnier à cette époque, à savoir les étudiants qui viennent étudier aux Pays-Bas et qui s’inscrivent maintenant en tant qu’immigrants, même si vous ne restez que peu de temps dans notre pays.

Le nombre d’immigrants augmentera donc considérablement. Statistics Netherlands prévoyait 240 000 immigrants pour cette année dans ses prévisions à la fin de l’année dernière. La question de savoir si cela fonctionnera dépend également dans une large mesure de l’IND. S’ils continuent comme ça, il y aura très peu de tragédie qui arrivera. Cependant, s’ils commencent à rattraper leur retard (des dizaines de milliers de demandes), vous aurez beaucoup plus d’immigrants.

Ajout 18h00
Parce qu’il y a des gens qui voient un musulman dans chaque immigrant, j’ai également calculé combien de 2015 et 2016 venaient de pays musulmans.

Ce que nous constatons, c’est que l’immigration a augmenté de près de 8 500. Il convient de noter que tous les demandeurs d’asile ne viennent pas d’un pays musulman. Par exemple, l’Érythrée n’est pas un pays musulman. Il est vrai qu’il existe une minorité importante, mais pas 50%.

Avec au moins 27 000 personnes, vous représentez plus du quart du nombre total d’immigrants. J’ai dit que l’Érythrée n’est pas un pays musulman. 4 000 personnes ont immigré de ce pays (nationalité). La comparaison avec les non occidentaux est difficile car vous avez une immigration importante vers le pays d’origine Indonésie. Néanmoins, le solde migratoire à 18 000 est important et près de la moitié de l’immigration nette est ce premier semestre.

En résumé, vous pouvez dire qu’un quart des immigrants et la moitié de l’immigration nette proviennent de pays musulmans.

Tout aussi bien que seuls les musulmans viennent d’un pays musulman, seuls les non-musulmans viennent de pays non musulmans. Voir cet article où les différences sont prises en compte.

Voilà pour l’addition.
Conclusion

Un grand nombre d’immigrants et d’émigrer. Dans la perception des gens, ils sont principalement des migrants d’asile, mais l’immigration de ce groupe représente moins d’un quart de l’immigration. Cependant, il représente plus de la moitié de l’immigration nette (solde migratoire). Un autre «malentendu» constant est que les émigrants sont tous Henk et Ingrids. Seul un émigrant sur cinq est originaire et une partie importante d’entre eux reviennent également. L’émigration nette n’est donc que de 2200.

Nous ne savons plus à quoi ressemble le groupe d’immigrants étrangers. Statistics Netherlands n’a fourni aucune information à ce sujet depuis des années. Malheureusement, tous ne s’intéressent pas non plus à la politique.

L’immigration augmentera dans les prochains temps par les étudiants et peut-être aussi en raison de l’arriéré des demandes de voyage.

Sources: CBS x, x

Avertissement: L’article peut encore changer si je découvre quelque chose qui n’est pas correct ou pas clair. Si ce sont des choses vraiment importantes, j’ajouterai (gras).

*) Cependant, je ne sais pas (encore) dans quelle mesure ce dernier groupe est également enregistré dans la pratique. Si cela se produit dans une large mesure, cela peut frustrer les chiffres de la migration d’asile, car il peut bien sûr toujours y avoir un rejet de la demande, ce qui entraînera à son tour la radiation du registre de la population.