October 30, 2020

SNPM

National Service for the Pastoral Care of Migrants

Enregistrer l’émigration par mécontentement? Les Pays-Bas se vident-ils?

L’émigration a fortement augmenté pour atteindre un niveau record de 142 772. L’immigration est tombée à 155 701 en 2012. Cela ressort clairement des chiffres provisoires * de la migration CBS pour l’année écoulée publiés aujourd’hui. Dans cet article, nous examinons de plus près les chiffres de CBS publiés aujourd’hui et les reportages douteux de De Telegraaf – et d’autres médias – plus tôt cette année. La conclusion est que De Telegraaf a inventé tout ce qu’elle a écrit et que le blog Daily Standard (et d’autres) va plus loin.

introduction
“Les Néerlandais émigrent en masse” titrait De Telegraaf le 21 janvier, qui avait apparemment déjà reçu le chiffre total de Statistics Netherlands (ce qui s’avère donc ne pas être vrai par la suite). “En 2012, selon le Bureau central des statistiques, 395 personnes ont quitté notre pays chaque jour par mécontentement du climat politique, des conséquences dramatiques de la crise économique et du durcissement de la société”, poursuit le journal Wakker Nederland. “Au total, 144 175 sont définitivement partis”, écrit Spitsnieuws. “CBS: des Néerlandais plus insatisfaits émigrent”, rapporte Elsevier sur la base de l’article de Telegraaf. Bien sûr, les réformés ne seront pas laissés pour compte. Certains blogs vont encore plus loin: “De plus en plus de Néerlandais travailleurs et productifs tournent le dos à leur patrie”, explique ce blog.
Le titre dans la version papier sur la première page (!) Du Telegraaf est:

Les Pays-Bas se vident
Presque toutes les réactions aux sites le montrent clairement: Henk et Ingrid partent en masse (et bien sûr, il n’y a que des personnes sans espoir en retour, mais De Telegraaf n’en parle pas), mais que se passe-t-il vraiment?

Vous pouvez voir l’immigration et l’émigration de différentes manières, comme je l’ai expliqué dans ce blog. Vous pouvez donc utiliser un Néerlandais de deux manières: résident des Pays-Bas ou quelqu’un de nationalité néerlandaise. La déclaration suivante est donc correcte: au 1er janvier 2012, 786 057 Néerlandais n’étaient pas des Néerlandais. Le droit signifie souvent le néerlandais natif néerlandais – et c’est ainsi que la majorité des répondants comprennent l’article, mais dans ce sens, vous ne verrez jamais de chiffres de Statistics Netherlands. Si tout se passe bien, vous devez immédiatement préciser si vous parlez de la nationalité néerlandaise ou des résidents des Pays-Bas. Les nouveaux chiffres sont-ils par nationalité ou groupe d’origine? Non, ce sont des chiffres sur le pays de naissance. Le pays de naissance ne dit rien sur la nationalité d’une personne et, si vous êtes né à l’étranger, vous n’avez à traiter avec le groupe d’origine que si le migrant a au moins un parent né à l’étranger: après tout, le migrant est ( 1ère génération) immigré. Si vous parlez d’émigrants néerlandais, vous devez parler des résidents des Pays-Bas et cela peut également inclure des étrangers (non en possession de la nationalité néerlandaise) et des immigrants.

Chaque mois, Statistics Netherlands publie des chiffres provisoires * sur cette migration vers le pays de naissance. Voici le tableau avec tous les chiffres annuels. Habituellement, les chiffres définitifs ne viennent qu’en mai. Les chiffres totaux ne changeront probablement plus, mais les détails * changeront. Selon le groupe d’origine, il n’y a actuellement que des chiffres jusqu’en 2010 inclus, mais Statistique Pays-Bas a dit quelque chose à ce sujet dans une explication, dont plus plus tard.

Tout d’abord, regardons de plus près les nouveaux chiffres.

 Migration totale
La figure 1 montre la migration totale à partir de 1995.
L’immigration a considérablement diminué en 2012, passant de 163 000 en 2011 à 156,00 en 2012, soit une baisse de 4%. Ce chiffre de 163 000 a été un record en 2011. L’émigration, indiquée en chiffres négatifs, est passée de 133 000 en 2011 à 143 000 en 2012, soit une augmentation de 7%. L’émigration n’a jamais été aussi grande.
Le solde migratoire, ligne rouge, était de 30 000 en 2011, qui est passé à 13 000 en 2012 en raison de la baisse de l’immigration et de l’augmentation de l’émigration. Une baisse de 57%. L’augmentation de l’émigration était attendue en raison de l’augmentation de l’immigration ces dernières années et de la crise économique.
En tout cas, les chiffres montrent qu’il n’est pas question d’une période d’inactivité aux Pays-Bas, comme le prétend De Telegraaf: ce siècle, 1.659.000 ont immigré jusqu’en 2012, 1.475.000 ont émigré et cela donne un solde migratoire (immigration nette). de 184 000. Cela représente en moyenne 128 000 immigrants par an, 113 000 émigrants et un solde de 14 000.

Retour à la table des matières

Migration ventilée par continent.
Comme le montre la figure 2a, le plus grand contingent d’immigrants vient des pays d’origine de l’Europe et des Pays-Bas eux-mêmes (ces derniers ont donc émigré auparavant). En 2012, 27 000, 18% des immigrants sont nés aux Pays-Bas. En 2011, cette immigration était encore de 28 500.

Uit de rest van Europa kwam en 2012 a rencontré 75 000 zielen bijna de helft van alle immigranten en dat is wat minder dan 2011. Uit geheel Europa komt dus tegenwoordig 2/3 van alle immigranten. Uit Azië komen de laatste jaren veel immigranten om te studeren en te werken (kennismigranten). De immigratie uit Afrika est weer fors aan het dalen na de piek en 2009 porte Somalische asielzoekers. Opgemerkt moet dus worden dat er dus blijkbaar geen spoor is te zien van de door onheilsprofeten voorspelde massa-immigratie uit Afrika, mede dankzij de Arabische Lente. De twee landen waar de meeste immigranten uit Amerika vandaan komen zijn de VS en de (voormalige) Nederlandse Antillen, maar ook de immigratie uit Amerika is iets gedaald. Voor de volledigheid ook Oceanië erbij gezet, maar de immigratie van mensen geboren in Nieuw Zeeland, Australië en enkele andere landen uit die regio est rencontré 1.300 niet groot.

L’émigration (figure 2B) des personnes nées aux Pays-Bas a considérablement diminué après le pic de 2006 (59 000) et a légèrement augmenté en 2011 pour atteindre 46 000. Cela a encore baissé de 1 500 l’an dernier.

L’émigration en provenance du reste de l’Europe a fortement augmenté et dépasse désormais celle des personnes nées aux Pays-Bas. L’émigration des Africains a légèrement augmenté et les personnes nées sur le continent américain sont également parties plus. Le nombre d’émigrants nés en Asie en 2011 était de 17 500 et est resté à peu près le même.

En bref: l’émigration de tous les groupes ci-dessus a augmenté ou est restée la même, à l’exception de ceux nés aux Pays-Bas.

Sans surprise, celui des personnes nées aux Pays-Bas est négatif, donc plus de personnes sont parties que ne sont revenues. L’immigration ayant diminué davantage que l’émigration, le solde a légèrement diminué en 2012: -18 300 En 2011, il était encore de -17 500. En 2006, cette émigration nette était encore de 36 000.

En raison de l’émigration accrue du reste de l’Europe, leur solde a fortement chuté pour s’établir à environ 21 000, soit 9 000 de moins. Le solde migratoire de l’Afrique a également considérablement diminué, atteignant environ 1 000 en 2012. Cela dépassait les 4 000. Le solde en provenance d’Amérique et d’Asie a également légèrement diminué.

La conclusion que nous pouvons tirer de ces chiffres est que l’émigration a augmenté parce que davantage de personnes nées à l’étranger sont parties. Presque tous ces immigrants sont des immigrants. Les deux sections suivantes approfondissent le groupe né aux Pays-Bas.