October 30, 2020

SNPM

National Service for the Pastoral Care of Migrants

Emigration nette non occidentale de 2e génération désormais plus importante que celle des Néerlandais natifs

L’année dernière, plus de générations nettes d’étrangers non occidentaux ont quitté notre pays que les Néerlandais natifs, et c’est la première fois. Cela ressort clairement des chiffres publiés aujourd’hui par Statistics Netherlands.

La partie 2 est ici et traite de l’immigration nette des groupes d’origine, des continents, des pays et des générations.

L’émigration nette est l’émigration – l’immigration. En moyenne, un peu plus de la moitié des immigrants autochtones retournent dans notre pays. Cela comprend près de 2 000 ressortissants néerlandais natifs qui ont émigré dans notre pays.

L’émigration nette des autochtones en 2013 était de 6 402 et celle des non-occidentaux de 2ème génération de 6 569. Un peu plus, mais tout de même remarquable car le groupe d’immigrants non occidentaux de 2e génération est beaucoup plus petit que celui des Néerlandais natifs.
Le graphique montre une nette diminution de l’émigration nette à partir de 2008. Cela semble provenir de la crise et de la baisse des prix des logements, qui a même conduit à une richesse négative et l’émigration n’est pas une option pour le moment.
En moyenne, 13 000 Néerlandais natifs ont émigré et 6 000 non-occidentaux et 3 000 occidentaux de la 2e génération.

Le groupe de population autochtone est bien sûr beaucoup plus important que les deux groupes d’immigrants de deuxième génération. C’est pourquoi j’ai également calculé le nombre d’émigrants nets pour 10 000 habitants des différents groupes de population, comme vous pouvez le voir dans la figure 2.

En 2013, cinq ressortissants néerlandais natifs sur 10 000 ont émigré. C’est à moitié promile. Donc très peu. La 2ème génération non occidentale en avait 15 fois plus avec 75 et la occidentale en avait 34. La moyenne sur 10 ans pour les indigènes est de 10 pour 10 000, comme on peut le voir dans la dernière colonne, soit 0,1% par an et non occidentale 80 (0,8%).
Si vous supposez que 0,1% des Néerlandais autochtones continueront de postuler à l’avenir et si vous supposez un âge moyen de 80 ans, environ 8% des Néerlandais natifs qui sont maintenant nés dans le monde décéderont dans un autre pays.

Il est incorrect de faire le même calcul pour les non-occidentaux. Tout d’abord parce que ce siècle, le nombre de (jeunes) personnes qui immigrent puis émigrent à nouveau a considérablement augmenté – bien sûr, elles emmènent leurs enfants (2e génération) avec elles. Mais aussi parce que le groupe est très jeune avec un nombre relativement important de personnes dans l’âge d’émigration préféré de 20 à 35 ans. Bien sûr, d’autres facteurs joueront également un rôle, comme le fait de ne pas se sentir chez soi et le chômage.

Les Occidentaux de la deuxième génération ont beaucoup moins d’émigrants que les non-Occidentaux, principalement parce que leurs parents – un parent né à l’étranger suffit pour être de deuxième génération – ont souvent immigré il y a longtemps. Prenez notre roi, par exemple, dont le père a immigré au milieu des années 1960, mais Frits Bolkestein est également une deuxième génération, tout comme Geert Wilders. Pas maintenant les jeunes.

Il est prévu que les non-occidentaux deviendront beaucoup plus comme les occidentaux, car ce groupe vieillira également, moins la 2e génération naîtra car il y a moins de mariages migratoires. Au lieu de cela, la troisième génération se développera davantage. Ce sont des développements déjà visibles.